Coaching pour vaincre l'intimidation

Blogue

L’intimidation, c’est quoi?

La définition d’un intimidateur dans le dictionnaire Larousse :

« Inspirer à quelqu’un une crainte, un trouble qui lui fait perdre son assurance. »  « Remplir quelqu’un de peur en usant de la force, de la violence, de la ruse, de menace. »

L’intimidation consiste à porter un jugement négatif sur une autre personne en ayant comme repères sa propre réalité, ses propres critères, ses propres opinions, bref, son modèle du monde!

Qui sommes-nous pour porter un jugement sur la manière d’être ou d’agir d’une autre personne?
Les différences entre les personnes sont ce qui nous rend uniques, nous distingue.
Nous vivons dans un monde de cultures diversifiées, de croyances, de valeurs, de modèles… Nos supers héros ne sont pas tous les mêmes!

Et pourtant, nos croyances ne représentent pas « la vérité ». Ce sont des généralisations inconscientes et très puissantes. Tout simplement notre façon de percevoir la réalité à travers nos croyances. Celles-ci contribuent à l’image que nous avons de nous-même, de notre identité.

Plus nous sommes dans le jugement, plus nous supposons que nous représentons « le modèle » à suivre. C’est de la prétention que de s’afficher en tant que juge suprême et de s’appuyer sur sa seule et unique expérience de vie pour évaluer si les autres sont corrects ou pas, acceptables ou pas, respectables ou pas et si nous pouvons les critiquer et les rabaisser.

Il fut une époque ou lorsque nous nous sentions intimidés, écrasés, restreints ou non respectés, que ce soit à l’école, à l’aréna, à la piscine ou sur les terrains de jeux, nous faisions appel à notre grand frère ou à notre grande sœur, au cousin ou au voisin. Bref, quelqu’un nous venait en aide pour nous protéger en prenant position pour nous. Telle une meute, on reconnaît sa force face à l’adversité et la situation était rapidement désamorcée sans violence.  Aujourd’hui, c’est souvent du chacun pour soi.

Avec l’arrivée d’internet et des réseaux sociaux, la cyberintimidation est malheureusement une triste réalité. Les paroles s’envolent et les écrits restent et blessent!

Les parents se sentent souvent impuissants, démunis et ont besoin de l’aide d’un professionnel.

Comment reconnaître un Intimidateur ?

Voici quelques traits de personnalité pour mieux les reconnaître:

Les intimidateurs ont de grandes références internes. Ils communiquent souvent avec agressivité et condescendance.
Ils souhaitent prendre pouvoir sur les autres. Ils se sentent supérieurs aux autres: « je vaux plus que toi  !».
Ils sont fermés et ne laissent pas de place aux autres.
Ils empêchent la communication en imposant leurs idées et opinions.
Ils sont souvent centrés sur leurs propres besoins et ils manquent d’empathie.
Ils parlent plus fort que les autres et veulent avoir raison à chaque fois.
Ils cherchent l’attention et l’approbation des autres pour se donner plus de pouvoir.

Ces comportements contribuent à donner un résultat d’un semblant de pouvoir sur les autres. Heureusement cela ne fonctionne qu’à court terme. Cette manière d’être est plutôt repoussante qu’inspirante.

Quels sont les pièges à éviter face à un intimidateur?

Inutile de nourrir ses envies de vous atteindre en lui accordant de l’importance! De lui laisser le pouvoir permet peut-être d’éviter des conflits à court terme, mais fait de l’autre une victime potentielle. L’état de victime est rabaissant, rend vulnérable et procure un sentiment d’infériorité.

Comme un cercle vicieux, cet état d’être rend plus susceptible de se laisser manipuler, exploiter, voir dominer. Ça fini par déresponsabiliser la victime et à donner à son intimidateur tout le pouvoir. Ça empêche d’être son propre arbitre, de s’affirmer, de prendre ses propres décisions et de passer à l’action par soi-même.

Lorsqu’on se sent victime, on vit dans la peur de ne pas faire ce qu’il faut, quand il faut, de la bonne manière. On craint d’être critiqué, de recevoir des reproches et de déplaire. On fuit le blâme et on ne cherche pas de solutions. Notre estime de soi, la confiance et l’assurance en souffrent énormément.

Le piège est de croire que « ce qui nous est dit » ou « ce qui nous est fait » pour nous mépriser a de la valeur, de l’importance et qu’on le mérite peut être.

« Personne ne peut me blesser sans ma permission » – GANDHI

Coaching de vie pour vaincre l’intimidation!

L’idée est d’abord d’apprendre à se connaître et à se respecter en tant que personne unique et de s’apprécier à travers ses choix, ses valeurs, ses croyances, ses forces, son vécu, ses rêves et sa manière de vivre sa vie.

Ensuite, de prendre conscience qu’à travers nos différences et manières d’être, nous n’avons pas tous la même définition du bien et du mal, de ce qui est drôle ou pas, du respect face aux autres, à la nature, aux animaux et quoi d’autres?

Gandhi disait: « Vous devez être le changement que vous voulez voir dans le monde. » La seule façon de changer les autres, c’est de les inspirer par notre manière d’être, de faire, d’agir et surtout d’en avoir le courage en osant rester soi-même à travers les obstacles et les défis que nous rencontrons sur notre parcours.

Prendre soin de soi, c’est aussi de se protéger en choisissant de ne pas nourrir les comportements de ces intimidateurs. L’idée est de rester centrés et alignés sur ce que nous valons et sur qui nous sommes.

Nous ne sommes pas responsables et n’avons pas de pouvoir sur le comportement que les autres vont adopter dans la journée. La seule corde dont nous disposons est la manière d’agir et de réagir face aux tentatives d’intimidation.

Il est plus facile de prendre position à travers qui l’on est lorsqu’on se connaît mieux.

D’apprendre à se connaître à travers un processus de coaching de vie est une excellente idée et fait une grande différence! Cela permet de s’affirmer avec confiance et dignité sans peur d’être jugés.

Contactez-moi pour une première rencontre. Le coaching pour adolescent est une belle manière pour les ados de vaincre l’intimidation, de bâtir une forte estime de soi à travers une meilleure connaissance de soi. Cela permet de poser ses limites, se respecter, se faire respecter et de s’affirmer.